Keyboard ALT + g to toggle grid overlay

La technologie au service du réaménagement de l'aéroport international de San Francisco

ÉTUDE DE CAS DE BIM 360 DESIGN

PARTAGER CETTE HISTOIRE

Image publiée avec l'aimable autorisation de Woods Bagot et HKS
Réaménagement de l'intégralité du terminal de l'un des aéroports les plus fréquentés au monde

Afin de répondre aux nouveaux besoins des voyageurs et de révolutionner l'expérience du public, l'une des plus anciennes infrastructures de l'aéroport international de San Francisco (SFO), le Terminal 1, est en pleine reconception. Il a été construit au début des années 60 et a de plus en plus de mal à accueillir les millions de passagers qui y transitent.

Le coeur de ce projet est la construction d'une nouvelle zone d'embarquement de 45 000 mètres carrés. La zone d'embarquement B contiendra 25 nouvelles portes, dont 7 "portes modulables", qui permettront aux passagers des vols internationaux d'accéder directement à la zone de contrôle fédérale du Service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis. Le terminal disposera également d'un point de contrôle de sécurité centralisé et d'un système d'enregistrement des bagages à la pointe de la technologie, d'espaces de restauration et de commerces, ainsi que de zones de transfert après passage de la sécurité.

L'aéroport souhaitait également aller plus loin avec ce projet en proposant une conception durable d'envergure internationale capable de prétendre à la certification LEED Gold. Afin d'atteindre cet objectif, les bâtiments devront être intégralement rénovés. Une fois les travaux terminés en 2022, le Terminal 1 devrait répondre, voire dépasser, les standards en matière de construction durable. Ce projet de reconception s'étendra sur 6 ans et s'élèvera à 2,4 milliards de dollars. Il s'agit du projet le plus important jamais entrepris par l'aéroport.

L'objectif est de le mener à bien sans jamais avoir à fermer le terminal.

Découvrez le processus de conception collaborative pour le Terminal 1 de l'aéroport international de San Francisco. (vidéo : 3 min 12 s)

Rassembler l'équipe de conception

La conception du projet de la nouvelle zone d'embarquement B et de ses 25 portes a réuni les talents des multinationales HKS Architects et Woods Bagot, ainsi que des partenaires locaux ED2 International et Kendall Young Associates. L'entreprise TSAO Design Group a tenu le rôle de sous-consultant principal pour la conception. Austin Webcor JV, qui rassemble les entreprises Austin Commercial et Webcor Builders, est chargé de la gestion de la conception et de la construction du projet.

Le projet étant de l'initiative de la ville et du comté de San Francisco, l'équipe devait répondre aux nombreuses attentes des parties prenantes, des exigences d'orientation dans l'espace aux besoins de l'Arts Commission, tout en respectant des exigences techniques, opérationnelles et de mise en oeuvre, afin de proposer cet environnement de qualité pour les passagers qui a toujours fait la force de l'aéroport international de San Francisco.

Découvrez le processus de conception collaborative pour le Terminal 1 de l'aéroport international de San Francisco. (vidéo : 3 min 12 s)

"L'exécution d'un projet aussi complexe nécessite le savoir-faire des meilleurs talents du monde entier. Les membres de l'équipe situés à San Francisco, New York, Melbourne, New Delhi ou même encore Dubaï peuvent suivre en direct l'évolution de la conception."

Pardis Mirmalek, Responsable des technologies de conception, Woods Bagot

 

Développer une vision de la conception

L'équipe de conception et les responsables de l'aéroport ont participé à un atelier visant à développer une vision collaborative pour le projet. En rassemblant l'ensemble des suggestions des parties prenantes, l'équipe a pu mettre en avant une vision commune : le terminal doit posséder cette ambiance typique de San Francisco qui invite au voyage.

En se concentrant sur la thématique "nature de la baie de San Francisco", l'équipe a cherché à créer un environnement détendu et fonctionnel au service de tous les futurs usagers du terminal. D'après Carsten Voecker, directeur de Woods Bagot, "plus de 7 millions de passagers emprunteront le Terminal 1 chaque année et ils profiteront tous d'un environnement adapté à leurs besoins".

Le projet, reposant sur la collaboration, a commencé par la construction de la "grande salle", une structure de 3 000 mètres carrés dans la périphérie de l'aéroport. Cette infrastructure a accueilli plus de 200 concepteurs, ingénieurs et entrepreneurs chargés de collaborer sur le projet et de coordonner ses différentes étapes.

La transformation d'un hangar des années 60 en "grande salle" pour l'aéroport de San Francisco. Image publiée avec l'aimable autorisation de Woods Bagot et HKS

"Nous devions avoir recours aux meilleurs outils pour travailler sur une plate-forme nous permettant d'être à jour et de suivre l'évolution du projet."

Crystal Barriscale, Directrice régionale de l'urbanisme, HKS Architects

 

Mettre en place une structure pour la technologie de conception

Il n'a pas été facile de coordonner plusieurs entreprises, parties prenantes et partenariats entre des sociétés privées et publiques sur ce projet sans perturber les activités quotidiennes de l'aéroport.

Pardis Mirmalek, responsable des technologies de conception chez Woods Bagot, insiste sur l'importance de mettre en place une organisation intégrée afin d'assurer la coordination des différentes itérations de conception entre les nombreuses parties prenantes du projet. "On parle d'un secteur qui pèse mille milliards de dollars, mais qui enregistre près de cent milliards de pertes chaque année", explique-t-elle. "En tant que professionnels de la création, nous utilisons des centaines, voire des milliers d'itérations de conception qui doivent être coordonnées entre de nombreuses parties prenantes et différents corps de métier. Le processus de coordination peut entraîner des coûts importants et prendre beaucoup de temps s'il n'est pas organisé et encadré par une structure intégrée."

Crystal Barriscale, directrice régionale de l'urbanisme chez HKS, explique que "l'équipe était complexe et nécessitait les bons outils afin de travailler sur une plate-forme permettant de rester à jour et de suivre le rythme du projet. Le plus grand défi était de réussir à collaborer avec une équipe de consultants de 24 personnes ou plus afin d'assurer la livraison du projet."

Les équipes travaillent ensemble sur le projet du Terminal 1. Image publiée avec l'aimable autorisation de Woods Bagot et HKS.

"La solution BIM 360 Design a permis de connecter les quatre entreprises de conception partenaires à un modèle unique situé dans le cloud."

William Wallace, Architecte de projet, Woods Bagot

 
Rendu du Terminal 1 de l'aéroport de San Francisco (extrémité de l'aile). Image publiée avec l'aimable autorisation de Woods Bagot et HKS Inc.

Faciliter la collaboration grâce à un modèle basé sur le cloud

Afin de surmonter la complexité du projet, l'équipe a choisi les outils de conception les plus récents, dont BIM 360 Design (anciennement appelé Collaboration for Revit) afin d'assurer la coordination entre les différentes équipes, les consultants, les entrepreneurs et les parties prenantes partout dans le monde. Les différents bureaux des équipes du partenariat ont ainsi pu rester synchronisés mondialement.

"L'exécution d'un projet aussi complexe nécessite le savoir-faire des meilleurs talents du monde entier", explique Pardis Mirmalek. "Les membres de l'équipe situés à San Francisco, New York, Melbourne, New Delhi ou même encore Dubaï peuvent suivre en direct l'évolution de la conception."

BIM 360 rationalise le processus de la conception à la livraison en permettant aux ateliers, aux entrepreneurs et aux parties prenantes de collaborer au sein d'un modèle cloud partagé.

Rendu du Terminal 1 de l'aéroport de San Francisco (extrémité de l'aile). Image publiée avec l'aimable autorisation de Woods Bagot et HKS Inc.

BIM 360 Design

Découvrez les avantages de BIM 360 Design pour votre entreprise ou téléchargez une version d'évaluation gratuite dès aujourd'hui.

Partager cette histoire