home login search menu close-circle arrow-dropdown-up arrow-dropdown arrow-down arrow-up close hide show info jump-link play tip external fullscreen share view arrow-cta arrow-button button-dropdown button-download facebook youtube twitter tumblr pinterest instagram googleplus linkedin email blog lock pencil alert download check comments image-carousel-arrow-right show-thick image-carousel-arrow-left user-profile file-upload-drag return cta-go-arrow-circle circle circle-o circle-o-thin square square-o square-o-thin triangle triangle-o triangle-o-thin square-rounded square-rounded-o square-rounded-o-thin cta-go-arrow alert-exclamation close-thick hide-thick education-students globe-international cloud sign-in sign-out target-audience class-materials filter description key-learning pdf-file ppt-file zip-file plus-thick three-circle-triangle transcript-outline

Keyboard ALT + g to toggle grid overlay

Retrouvez ici les réponses aux questions les plus fréquentes concernant l’openBIM®

Qu’est-ce que l’openBIM® ?

L’openBIM® est une approche du BIM libre, ouvert et universel qui permet aux différents acteurs d’un projet (des études à l’exploitation du bâtiment ou de l’ouvrage) de partager leurs données, et ce avec n’importe quel logiciel BIM 3D compatible. Cette approche collaborative, définie par buildingSMART International, a pour objectif d’améliorer la qualité du bâti, notamment en diminuant drastiquement les risques d’erreurs lors des phases de ressaisies ou de coordination pluridisciplinaire, tout en offrant des perspectives intéressantes aux donneurs d’ordre publics et privés pour comparer les offres des professionnels. L’interopérabilité des logiciels est rendue possible par l’implémentation du standard d’échanges ISO-IFC, la référence mondiale actuellement. Les standards COBie ou LandXML permettent également ces échanges.


Qui est chargé de déterminer les normes qui s’appliquent à l’openBIM® ? Quel est le rôle de buildingSMART International ?

Afin d’utiliser le BIM en mode « open », le langage IFC se développe depuis 1996 (le COBie ou le BCF permettent aussi ces échanges). buildingSMART International est à l’origine des IFC. Elle le développe, le maintient et le fait évoluer. L’IFC est normé par l’Organisation internationale de normalisation (ISO). Ces règles qui établissent un standard commun permettent aux éditeurs, dont Autodesk, de bénéficier d’un langage permettant l’export et l’import de données.
buildingSMART International participe activement à l’élaboration des évolutions des IFC. L’organisation a lancé différents groupes de travail dans le monde afin de définir les besoins d’évolutions des utilisateurs du BIM. Elle est aussi active dans les commissions de normalisations qui définissent les nouveaux standards. Ces démarches aboutissent à l’amélioration des librairies d’objets ou encore à l’ouverture des IFC à de nouveaux métiers.


Quelle est la différence entre l’openBIM® et le programme Open BIM ?

L’openBIM® est une démarche libre, soutenue par buildingSMART International. Elle définit les règles d’interopérabilité des logiciels BIM, dont ceux produits par Autodesk. L’Open BIM est un programme commercial d’un groupement d’éditeurs.


Est-ce qu’Autodesk fait partie de buildingSMART International ? Depuis quand Autodesk s’investit dans l’openBIM® ?

Autodesk est un membre actif de buildingSMART International, et ce depuis l’origine. Autodesk fait partie des 12 entreprises ayant participé à la naissance de l’IAI en 1996, qui est devenu buildingSMART International en 2008.
Dès sa création en 1982, Autodesk place l’interopérabilité de ses logiciels au centre de ses préoccupations et soutient toutes les démarches allant dans le sens de l’openBIM®. 14 logiciels intègrent aujourd’hui le format d’échanges de données IFC en import et en export qui permet la collaboration ouverte entre les acteurs.


J’ai entendu parler du format IFC, que permet-il ?

Le format IFC, comme d’autres standards informatiques, permet l’échange de données entre plusieurs logiciels BIM 3D, dits interopérables. Le développement des IFC augmente le champ d’application de l’openBIM® à de nouveaux métiers, afin de permettre une collaboration toujours plus poussée.


Quelle est la différence entre l’openBIM® et le programme Open BIM ?

L’openBIM® est une démarche libre, soutenue par buildingSMART International. Elle définit les règles d’interopérabilité des logiciels BIM, dont ceux produits par Autodesk. L’Open BIM est un programme commercial d’un groupement d’éditeurs.


Les outils développés par Autodesk sont-ils compatibles avec le format IFC ?

Oui. Les outils BIM et CAO d’Autodesk sont certifiés IFC. Ainsi, ils permettent l’import et l’export de données avec des professionnels utilisant d’autres logiciels eux aussi compatibles. Autodesk a également intégré le standard IFC dans ses solutions pour les fabricants et industriels.


Tous les logiciels de maquette numérique sont-ils openBIM® ?

Non, mais tous ceux d’Autodesk oui. C’est au choix de l’éditeur que de permettre l’interopérabilité de ses logiciels. Cela suppose l’utilisation de standard compatible. En France, la plupart des logiciels permettent l’export et l’import des données grâce aux IFC.


Existe-t-il une certification « openBIM® » ?

La certification « openBIM® » n’existe pas sous ce nom, mais une certification IFC, le standard d’échange qui permet d’envisager un BIM ouvert, est prévue pour soutenir les éditeurs dans cette démarche et donner confiance aux utilisateurs. buildingSMART tient à jour les certifications des logiciels et les informations sont accessibles sur son site web.


Je souhaite travailler avec une entreprise partenaire qui n’utilise pas de logiciels d’Autodesk, nos données seront-elles quand même échangeables ? Est-ce que je pourrais lui transmettre des informations / données ?

Est-ce qu’il nous faudra ressaisir les informations ? N’y a-t-il pas des risques de pertes de données lors des phases d’import-export d’un logiciel à un autre ?

Le format d’échange de données ISO-IFC, implémenté dans les logiciels d’Autodesk, est utilisé par d’autres logiciels ayant fait le choix de l’openBIM®. Si votre partenaire utilise aussi un logiciel ayant implémenté les IFC, vous pourrez partager la maquette numérique et y intégrer les différentes propriétés sans besoin de ressaisie. Pour vous, comme pour l’entreprise partenaire, les gains de temps sur chaque projet seront considérables. Les risques de pertes d’information ou d’erreur seront diminués. Avec une bonne méthodologie et coordination, les risques de pertes de données lors des imports et exports seront minimisés.


Est-ce que openBIM® veut dire open source ?

L’openBIM® est une approche collaborative de la maquette numérique sur un même projet. Pour l’utiliser, les utilisateurs n’ont pas à entrer dans le code informatique des logiciels 3D. Néanmoins, et afin de constamment proposer à ses utilisateurs de nouvelles fonctionnalités performantes et innovantes, Autodesk laisse libre accès aux données de ses logiciels. Afin de répondre aux demandes de sa communauté, Revit a ainsi connu 40 versions en 4 ans de son moteur open source IFC pour améliorer l’ergonomie et les fonctionnalités ou corriger des bugs constatés à l’utilisation.