home login search menu close-circle arrow-dropdown-up arrow-dropdown arrow-down arrow-up close hide show info jump-link play tip external fullscreen share view arrow-cta arrow-button button-dropdown button-download facebook youtube twitter tumblr pinterest instagram googleplus linkedin email blog lock pencil alert download check comments image-carousel-arrow-right show-thick image-carousel-arrow-left user-profile file-upload-drag return cta-go-arrow-circle circle circle-o circle-o-thin square square-o square-o-thin triangle triangle-o triangle-o-thin square-rounded square-rounded-o square-rounded-o-thin cta-go-arrow alert-exclamation close-thick hide-thick education-students globe-international cloud sign-in sign-out target-audience class-materials filter description key-learning pdf-file ppt-file zip-file plus-thick three-circle-triangle transcript-outline

Keyboard ALT + g to toggle grid overlay

Quels sont les avantages du standard d’échanges de données IFC ?

Angel Velez : Les IFC sont le standard ouvert le plus utilisé par les sociétés d’architecture, d’ingénierie et de construction. Grâce à ce standard d’échanges, les données des logiciels BIM peuvent être partagées par des logiciels différents afin de faire gagner un temps précieux à chaque intervenant sur la maquette. Autre avantage : en tant que format ouvert, les IFC sont un bon moyen d’archiver les données. Dans 10 ans, elles seront encore disponibles pour être exploitées.

Quelle est la stratégie d’Autodesk concernant le développement des IFC ?

Angel Velez : Autodesk soutient le développement des formats ouverts et notamment des IFC. Pour preuve : nous travaillons depuis longtemps avec buildingSMART au développement de l’openBIM®. Nous sommes membre du Conseil consultatif stratégique de buildingSMART et l’un des premiers éditeurs à avoir implémenté les IFC4 dans nos logiciels et notamment le logiciel BIM Revit. Sur le plan personnel, j’ai été nommé vice-président de l’ISG (Implementation Support Group) de buildingSMART, qui se réunit deux fois par an pour coordonner les efforts des éditeurs sur l’utilisation des IFC.

Les logiciels d’Autodesk sont-ils openBIM® ?

Angel Velez : Oui, puisque 14 logiciels d’Autodesk intègrent les IFC aujourd’hui. Ils répondent ainsi aux besoins des clients, qu’ils soient issus de l’AEC ou au-delà (avec Inventor pour l’Industrie par exemple). Très régulièrement, nous mettons à disposition des utilisateurs des mises à jour de nos logiciels afin d’actualiser et d’améliorer les IFC, en constante évolution.

Comment voyez-vous l’avenir de l’interopérabilité des logiciels BIM ?

Angel Velez : Si nous souhaitons aller plus loin dans l’interopérabilité des logiciels, il faut développer une référence unique pour les échanges de données. Les meilleurs outils doivent pouvoir être utilisés selon les besoins des utilisateurs en mode collaboratif. Les IFC, qui s’améliorent avec le temps, permettent d’aller vers cet environnement ouvert transparent.