Communiqués de presse 2006

Dubus-Richez : la migration gagnante d'AutoCAD LT vers Autodesk Architectural Desktop

Avec Autodesk Architectural Desktop, Dubus-Richez gagne en productivité

L’agence a migré une dizaine de licences AutoCAD LT vers Autodesk Architectural Desktop et elle a déployé une dizaine licences supplémentaires.

 

Saint Maurice, le 29 novembre 2006 — L’agence d’architecture Dubus-Richez a fait évoluer son studio de production en passant de AutoCAD LT à Autodesk Architectural Desktop (ADT). Une part importante de l’activité de l’agence couvre des projets d’espace public, depuis le réaménagement de places jusqu’à l’aménagement de lignes de tramway. L’agence conçoit également des projets de bâtiments tels que des bureaux, des hôtels industriels ou des résidences d’étudiants.

« Nous traitons en général une quinzaine de projets en simultané », analyse David Blavy, architecte et responsable informatique chez Dubus-Richez. « Ce que nous recherchons, c’est le travail dans la continuité, aussi bien en termes d’outils que de partenaires. »

Produire dans la continuité

Le passage d’AutoCAD LT à ADT n’est pas le fruit du hasard, mais celui d’une réflexion pour savoir comment ce nouveau logiciel pouvait s’intégrer dans l’environnement de travail de Dubus-Richez. Les traitements, refontes, ou requalifications de l’espace public sont des demandes qui font partie d’une tendance lourde depuis quelques années au sein de l’agence, et ADT devait répondre à cette contrainte.

« Toute notre problématique de production consistait à trouver le meilleur compromis pour gagner du temps sans remettre en question nos habitudes de travail, car nous avions atteint les limites d’AutoCAD LT », commente David Blavy. « Nous réalisons des projets de réaménagement des espaces publics pour l’île de La Réunion, le Mans ou Reims par exemple. Sur nos gros projets d’aménagement ou de réaménagement d’espaces publics, nous sommes confrontés à des problématiques de bordures et de revêtements, avec des besoins de métrés de lignes et de surfaces. Il s’agit du même type de problématique que dans les réaménagements de pôles multimodaux destinés à repenser l’interface entre deux modes de transports, à l’instar des interconnexions train-bus ou train-voitures, ou dans le cas de requalifications d’axes urbains, où il nous est demandé d’accorder plus de place aux circulations douces : piétons, cycles ou transports en communs en site propre », poursuit David Blavy. « Or, pour toutes ces thématiques de traitement de l’espace public, nous travaillons sur des aires et donc principalement en 2D. Auparavant, nous utilisions AutoCAD LT, mais sur les conseils de notre partenaire ACTH, nous avons opté pour Autodesk Architectural Desktop. »

Des gains de productivité particulièrement importants

Dubus Richez apprécie le fait de pouvoir utiliser un seul et même logiciel pour ses projets d’espace public et de bâtiments.

« Ce qui nous a motivés à passer sur Autodesk Architectural Desktop, c’est d’une part, les fonctionnalités de dessin bâtiment spécialisées (raccordements des murs/cloisons/menuiseries), et, d’autre part, l’utilité directe de tout ce qui est lié aux aires planes. Avec ADT, cette activité sur les surfaces et les métrés est automatisée : c’est là que nous constatons des gains de productivité particulièrement importants », explique David Blavy. « Sur la création, le gain réalisé est compris dans un rapport de 1 à 2, et sur les modifications, nous l’évaluons de 1 à 4. »

D’autres avantages étaient attendus de la migration vers ADT, tel que le format DWG, utilisé comme standard pour ce qui concerne les échanges de documents dans le cadre d’un groupement de maîtrise d’œuvre pour tous les projets sur lesquels travaille l’agence.

« ADT ne remet pas en cause nos acquis précédents, hérités d’AutoCAD. Il y a une continuité totale. Comme nous sommes certifiés ISO 9001, tout ce qui touche à l’informatique et qui peut être répétitif amène obligatoirement à la création de modèles de documents. C’est ainsi qu’avec ADT, nous pouvons réutiliser des modèles déjà exploités sur d’autres projets, et bénéficier de gains de productivité et d’une homogénéité de production. »

Le très haut niveau de satisfaction de Dubus-Richez sur son utilisation d’Autodesk Architectural Desktop a amené l’agence à opter pour un programme d’abonnement à cette solution.

« Nous nous sommes engagés pour ADT sur un régime de souscription jusqu’en 2009. Grâce à l’accompagnement permanent d’ACTH et à la gestion intelligente des documents permise par ADT, nous nous voyons progresser », conclut David Blavy.