Communiqués de presse 2006

Autodesk renouvelle son engagement vis-à-vis des architectes avec le Grand Prix d’Architecture des Beaux-Arts

Saint Maurice, le 18 octobre 2006 — Autodesk, Inc. (NASDAQ: ADSK) était partenaire du Grand Prix de l’Académie des Beaux-Arts pour la cinquième année consécutive et a offert aux gagnants la dernière version d’Autodesk Revit 9, logiciel spécifiquement dédié aux architectes et architectes d’intérieur. Il permet, grâce à son modeleur paramétrique, de concevoir, de coordonner et d'intégrer les informations globales d'un projet architectural. Véritable outil de communication, Autodesk Revit offre aux architectes une meilleure gestion de projets.

Le thème de cette année était « le Palais de l’Union Européenne des 25 nations ». Le concours s’est déroulé en trois épreuves et seulement les quelques candidats sélectionnés ont pu présenter un projet d’architecture définitif. Il était ouvert à tous les architectes et étudiants en architecture n’ayant pas dépassé 35 ans au 1er janvier 2006.

Les candidats ont été jugés sur trois épreuves majeures

1/ Une première esquisse conçue de manière indépendante.

2/ Une montée en loge d’une durée de 20h qui s’est déroulée le mercredi 31 mai 2006 et qui a réuni les vingt candidats retenus à l’issue de la première épreuve.

3/ Au terme de cette deuxième épreuve, huit candidats ont été retenus pour présenter leurs projets d’architecture, de 2m40 sur 2m50, le 28 septembre 2006, au Palais de l’Institut de France. Ces projets devaient cette année être complétés par une présentation visuelle numérique. Parmi eux, trois lauréats ont été récompensés.

Le Grand Prix (prix Charles Abella), d’un montant de 25.000 €, a été décerné à M. Etienne FEHER

Autodesk France a formé des candidats sur Revit 9 et récompensé les gagnants du concours

Dans le cadre de son soutien au concours, Autodesk a offert des formations sur Revit aux candidats sélectionnés pour la deuxième épreuve (montée en loge). Entre la première et la deuxième étape du concours, un expert Autodesk a initié les étudiants qui le souhaitaient aux techniques de conception sous Revit. Tous ont appréciés les fonctionnalités spécifiques de Revit conçues pour le travail architectural.

« La formation dispensée m’a donné envie de passer d’AutoCAD à Revit », commente Solveig Doat, une des étudiantes dont le projet a été retenu pour la deuxième phase du concours. «  Ce logiciel offre de nombreuses fonctionnalités d’automatisation qui font gagner du temps lors de la conception. On n’a plus besoin, par exemple, de faire la coupe en même temps que le plan. Comme tout est rattaché à un seul fichier, les changements de coupe sont automatiquement répercutés. Le logiciel offre en outre une gestion fine et simple de l’éclairage. »

A propos du Grand Prix d’Architecture de l’Académie des Beaux-Arts

Avec l’Académie française, l’Académie des Sciences, l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres et l’Académie des Sciences morales et politiques, l’Académie des Beaux-Arts est l’une des cinq classes qui forment l’Institut de France. Successeur du Grand Prix de Rome, ainsi nommé car il voyait son lauréat partir à Rome, le Grand Prix d’Architecture de l’Académie des Beaux-Arts récompense, depuis 1975, les étudiants et les jeunes diplômés en architecture au terme d’un concours particulièrement exigeant.

Pour connaître les modalités du concours, reportez vous au règlement édité par l’Académie des Beaux Arts ou visitez : http://www.academie-des-beaux-arts.fr/actualites/index.htm