Communiqués de presse 2014

Autodesk annonce les versions 2015 de ses logiciels d’animation 3D

Des nouveaux outils tels que Bifrost et ShaderFX favorisent la créativité des graphistes

SAN FRANCISCO, le 18 mars 2014 – Autodesk, Inc. (NASDAQ : ADSK) dévoile les versions 2015 de ses célèbres outils d’animation 3D – Autodesk 3ds Max, Maya, MotionBuilder, Mudbox, Softimage – ainsi que le dernier-né dans la gamme, Maya LT, un logiciel d’animation et de modélisation 3D destiné aux développeurs professionnels de jeux vidéo indépendants. Autodesk annonce par ailleurs la disponibilité de son logiciel Entertainment Creation Suite 2015 pour l’animation et les effets visuels en 3D.

« Ces versions 2015, les plus riches que nous proposions depuis de nombreuses années, mettent davantage de puissance créative dans les mains des graphistes », souligne Chris Bradshaw, vice-président senior Médias & Divertissements d’Autodesk. « Pour y parvenir, nous avons retravaillé les principaux composants de nos applications en nous concentrant sur les performances, la facilité d’utilisation et des outils innovants tels que Bifrost, qui simplifient la réalisation des tâches complexes. Que nos utilisateurs créent des effets pour une superproduction ou un jeu sur une nouvelle console ou bien qu’ils développent une application mobile, les versions 2015 leur permettent de se concentrer sur ce qu’ils font de mieux, la création artistique. »

La production d’animations est aujourd’hui de plus en plus complexe alors que les attentes des consommateurs en matière de taille, de qualité et de sophistication des images de synthèse sont-elles en constante augmentation. Les logiciels d’animation Autodesk 2015 visent à fournir les outils adaptés à un projet d’animation 3D. Chaque logiciel d’animation fait l’objet de mises à jour permettant aux graphistes de mieux gérer les projets complexes et la masse de données, tout en respectant les délais et budgets impartis. Les graphistes ont désormais accès à un grand nombre de fonctionnalités : vues interactives haute fidélité, environnement de travail Wysiwyg, workflows transversaux entre produits sur un simple clic, possibilité d’utiliser des équipements grand public économiques pour la capture des mouvements corporels, etc.

Les bêta-testeurs se disent impressionnés par les nouveaux outils et par la priorité donnée à l’optimisation du travail des graphistes au quotidien. « Nous notons des perfectionnements substantiels, pertinents et passionnants dans l’ensemble du logiciel Maya », observe Clinton Downs, responsable des images de synthèse pour Method Studios. « Personnellement, j’utilise Maya depuis la première version bêta (1997) et je n’ai vu des progrès de cette ampleur qu’une fois ou deux fois auparavant. »

Une nouvelle ère dans la production d’animations 3D

Parmi les traits marquants des versions 2015 :

  • Autodesk Maya 2015 se dote de nouvelles fonctionnalités : nouvelle plate-forme d’effets procéduraux Bifrost qui offre un workflow extensible et convivial pour les tâches complexes de simulation et de rendu, initialement appliqué à des liquides quasi photoréalistes ; XGen Arbitrary Primitive Generator qui facilite la création d’images riches en détails (chevelure, pelage, feuillage…) ; méthode Geodesic Voxel Binding pour le skinning des personnages ; ShaderFX, une nouvelle interface visuelle à base de nœuds pour la programmation des shaders ; compatibilité avec les bibliothèques OpenSubdiv de Pixar ; outils optimisés pour la modélisation des polygones ; options UV étendues.
  • Autodesk 3ds Max 2015 a été complété et revu dans l’optique de gains de performances, d’une plus grande facilité d’utilisation et d’une gestion optimisée des scènes complexes. Au chapitre des nouveautés 2015 : ShaderFX, une nouvelle interface visuelle à base de nœuds qui facilite aux graphistes et programmeurs de jeux la création de shaders HLSL avancés ; prise en charge des nuages de points pour les workflows de capture de la réalité ; nouvelle optimisation des performances des vues ; nouvel explorateur de scènes pour que les graphistes puissent plus facilement gérer les décors de grandes dimensions ; compatibilité ActiveShade pour le moteur de rendu mental ray de NVIDIA ; ajout du langage de scripts Python, une fonctionnalité très attendue des utilisateurs pour l’intégration des pipelines.
  • Autodesk MotionBuilder 2015 offre plusieurs fonctionnalités qui rendent plus accessible le workflow de capture de mouvement : nouveau plug-in pour Microsoft Kinect qui facilite la capture des mouvements corporels pour exploitation dans MotionBuilder ; options de caméra (profondeur de champ animable, Follow Focus) permettant de recréer des éléments cinématographiques réels ; robuste bibliothèque de contenus regroupant une centaine d’animations courantes de personnages au format Autodesk FBX® ; affection souple des marqueurs pour le positionnement des personnages.
  • Autodesk Mudbox 2015 apporte un maillage affiné pour la retopologie ainsi que les nouveaux groupes Sculpt Layer et Paint Layer pour l’organisation et l’identification de calques particuliers dans des scènes complexes. Cette version offre également une interopérabilité avancée avec Maya 2015, un workflow enrichi pour l’exportation et la mise à jour des textures, un nouvel outil « compas d’épaisseur » (Caliper) ou encore la prise en charge de la carte graphique Intel HD Graphics 4000 sur les tablettes hybrides et PC compatibles sous Windows 8.
  • Autodesk Softimage 2015* aide à rationaliser la création et la gestion d’images 3D avec un cache Alembic, des perfectionnements de la plate-forme ICE et des cartes des poids animables dans le simulateur de vêtements Syflex Cloth.

Autodesk Entertainment Creation Suite 2015 : des capacités créatives étendues

Chaque nouvelle édition d’Autodesk Entertainment Creation Suite monte en puissance pour répondre à la diversité des projets, budgets et besoins des équipes à travers le monde.

Bon nombre des fonctionnalités de la suite prennent appui sur les workflows existants d’échange de données, qui contribuent à améliorer l’interopérabilité des produits et favorisent une collaboration accrue des équipes entre les différents projets. Parmi les nouveautés :

  • La possibilité d’échanger des textures UV Multi-Tile et Ptex entre Maya et Mudbox facilite un workflow itératif entre les deux logiciels.
  • Une correspondance optimisée des plans d’image entre Maya et Mudbox permet aux graphistes d’utiliser la même image de référence sans avoir à procéder à un réajustement.
  • Il est possible d’exporter les Blend Shapes à cibles multiples ou les Blend Shapes de Maya vers Mudbox afin de les sculpter, puis de les réintégrer dans la scène Maya d’origine.
  • Les animations de personnages MotionBuilder créées dans Softimage peuvent être importées en une seule étape et les simulations CrowdFX exportées de Softimage vers Maya pour incorporation avec des éléments de scène d’un simple clic.

Autodesk Maya LT 2015 optimise le développement des jeux vidéo indépendants

Maya LT 2015, la dernière déclinaison du logiciel économique d’animation et de modélisation 3D proposée par Autodesk aux développeurs professionnels de jeux vidéo indépendants, apporte une série de nouvelles fonctionnalités et intégrations qui font progresser la création de contenus 3D dans ce secteur.

La mise à jour offre les nouveautés suivantes :

  • Intégration cloud permettant aux graphistes de parcourir, d’ouvrir, de modifier et d’enregistrer des fichiers Dropbox ou Autodesk 360 directement dans le cloud via l’interface Maya LT. Les fichiers 123D Catch ou 123D Creature enregistrés dans l’espace de stockage de cloud 123D d’Autodesk peuvent servir de référence pour la création d’images de jeu dans Maya LT.
  • Unfold 3D facilitant la création transparente de cartes UV à partir de modèles 3D.
  • Substance Material Integration pour l’application de matériaux créés dans l’outil de textures procédurales Allegorithmic Substance Designer sur des modèles 3D.

En dehors de ces nouvelles fonctionnalités, Maya LT 2015 reprend également les extensions de Maya LT 2014, notamment l’exploitation des scripts MEL, un workflow Send-to-Unity, l’exportation illimitée de polygones vers Unity, la possibilité d’exporter des modèles ou scènes comptant jusqu’à 65 000 polygones aux formats FBX ou OBJ, les outils Human IK et IK Handle Animation, ainsi que les opérations booléennes sur les polygones.

Disponibilité

Les dates de disponibilité des versions varient selon les pays. Les logiciels Autodesk Maya, 3ds Max, Entertainment Creation Suites et Maya LT sont également proposés en deux configurations : sous forme de licence perpétuelle ou d’abonnement par poste de travail. Les détails et options concernant l’achat de licences sont disponibles sur le site www.autodesk.fr.

A propos d’Autodesk

Autodesk aide les personnes à imaginer, concevoir et créer un monde meilleur. Tous – des professionnels de la conception, des ingénieurs, et des architectes aux artistes numériques, étudiants et amateurs – utilisent les logiciels Autodesk pour libérer leur créativité et résoudre des défis importants. Pour plus d’information, consultez autodesk.fr ou suivez @autodesk.

* Note : Softimage 2015 sera la nouvelle version finale de ce produit.

Autodesk, 3ds Max, FBX, Maya, Maya LT, Mudbox, MotionBuilder et Softimage sont des marques déposées ou commerciales d’Autodesk, Inc., et/ou de ses filiales et/ou de ses sociétés affiliées, aux Etats-Unis et/ou dans d’autres pays . mental ray est une marque déposée de NVIDIA ARC GmbH. Tous les autres noms de produits ou marques commerciales appartiennent à leurs propriétaires respectifs. Autodesk se réserve le droit de modifier l’offre sur ses produits et ses services, les spécifications de produits ainsi que ses tarifs à tout moment sans préavis et ne saurait être tenu responsable des erreurs typographiques ou graphiques susceptibles d’apparaître dans ce document . © 2014 Autodesk, Inc. Tous droits réservés.