Communiqués de presse 2007

Les Fromageries Bel améliorent la fabrication des Apéricubes avec Autodesk Inventor

Le logiciel permet au bureau d’études de l’entreprise de préserver une partie des secrets de fabrication de l’Apéricube.

Le groupe Bel est un des leaders mondiaux du secteur des fromages de marque avec plus de 10 000 collaborateurs et des marques distribuées dans environ 120 pays. Son portefeuille de produits différenciés et d’envergure internationale tels que La Vache Qui Rit, Apéricube, Kiri, Mini Babybel ou Leerdammer, lui a permis de réaliser en 2006 un chiffre d’affaires d’environ 1,8 milliard d’euros.

Les fromages en portions Apéricube, La Vache Qui Rit et Sylphide, sont produits dans la même usine du groupe, à Dole, dans le Jura.

Un processus de fabrication complexe et secret


L’Apéricube, l’une des spécialités du groupe Bel, qui détient la première place en France et en Europe sur son marché, débute son cycle de vie au service fabrication de l’usine de Dole. Le fromage y subit une cuisson en cutter pour atteindre les 90 °C, puis redescend en température pour être conditionné. Il passe dans une machine de conditionnement où il est coulé dans des coquilles en aluminium et recouvert d’un couvercle thermo-scellé.

« Tout le processus, de la découpe des feuilles d’aluminium à l’emballage du fromage, est réalisé en mouvement continu. Tout est en rotation sur ces machines qui font, selon leur fonction, entre 6 et 10 mètres de long », précise Olivier Maire, le dessinateur du bureau d’études maintenance et travaux neufs de l’unité de production. « Nous produisons 12 cubes par seconde sur une machine conditionneuse entièrement mécanique, qui a été conçue et brevetée en 1960 par Bel. »

Les Apéricubes passent ensuite par une mise sur plateau, un frigo, une analyse en laboratoire et une mélangeuse avant d’être conditionnés par une cellophaneuse et regroupés dans des cartons, pour être livrés aux clients de Bel, des grandes surfaces alimentaires pour la plupart. « Le principe est à peu près le même pour La Vache Qui Rit ou Sylphide. La machine de conditionnement réalise simplement des portions triangulaires ou carrées au lieu de faire des cubes », explique Olivier Maire.

Maintenance et améliorations sous Autodesk Inventor

« La machine de conditionnement est l’un des secrets de fabrication des Apéricube », poursuit Olivier Maire. « Elle a été conçue et brevetée en 1960. Depuis, tous les plans sont restés sur papier. C’est en 2002 que Bel a lancé le projet de les convertir au format électronique. Déjà équipés de postes AutoCAD, nous avons sélectionné Autodesk Inventor Professional sur les conseils de notre revendeur Autodesk : "Imaginez!" Nous désirions obtenir de cette migration la possibilité de disposer à la fois d’un plan d’ensemble et de plans papier à jour. Pendant 2 années, il a fallu recopier tous les plans, redessiner et modéliser toutes les pièces. »

« En 2002, la problématique de Bel concernait la modélisation de sa machine à Apéricube. Il s’agissait de s’assurer que le transfert de la mémoire technique de cette machine se réalise malgré le renouvellement des générations de régleurs dans l’entreprise. Nous leur avons donc proposé de modéliser la conditionneuse en 3D », explique Jean-Luc Mizzi, directeur commercial d’Imaginez! Besançon. « Désormais, en cas de panne, le personnel peut réaliser la localisation de la pièce qui pose problème, et effectuer son remplacement en commandant sa réalisation à la sous-traitance. »

« 80 % de mon travail est consacré à la maintenance, la réparation ou l’amélioration de la conditionneuse », reprend Olivier Maire. « Avec Autodesk Inventor, nous réalisons la mise à jour de la base de données, qui comporte près de 10 000 pièces. Je réalise également de petits sous-ensembles, comme des vérins et des freins, qu’il faut changer ou qui doivent évoluer. Nous allons des plus petits éléments jusqu’aux plus gros ensembles : des pistons doseurs aux barillets. »

Une des missions d’Olivier Maire est aussi de modifier cette machine ou d’autres équipements du site. Il utilise pour cela les fonctionnalités de visualisation de collisions, de calcul de couple et de calcul de cames d’Autodesk Inventor.

« Nous sommes amenés à remplacer un mouvement de vérin par celui d’une came, d’ajouter un moteur sur un arbre pour compléter un mouvement, ou simplement de redessiner une pièce défaillante. Quand un arbre se casse, je redessine alors la pièce dans Autodesk Inventor et nous la faisons fabriquer par un sous-traitant en lui transmettant les données DWG sur CD. Lorsqu’elle est prête, nous l’intégrons sur la machine », conclut Olivier Maire.

Pour Apéricube, la force de la maintenance de sa conditionneuse repose sur un savoir-faire interne. Autodesk Inventor permet donc la gestion de plans presque cinquantenaires et l’organisation de la transmission du savoir au sein de l’entreprise. L’utilisation du logiciel a notamment permis de former le personnel de remplacement des départs en retraite qui a touché la société. Désormais, Bel peut s’appuyer sur sa base de connaissance 3D pour s’assurer de la pérennité de la machine qui a contribué à faire du groupe le premier acteur mondial des fromages de marque en portions.

A propos d’Autodesk
Autodesk est le leader mondial des logiciels de conception 2D et 3D dans les secteurs de l’industrie, de la construction et du bâtiment, et de l’animation numérique. Depuis le lancement d’AutoCAD en 1982, Autodesk a développé une vaste gamme de solutions de prototypage numérique pour aider ses clients à réaliser leurs idées. Les outils Autodesk donnent les moyens aux sociétés Fortune 1000 de visualiser, simuler et analyser les performances réelles de leurs produits lors de la phase de conception. Ainsi, les clients transforment leurs idées en avantages compétitifs en gagnant en productivité, en améliorant la qualité de leurs projets et en encourageant l’innovation.

Pour plus d'informations sur Autodesk, merci de consulter www.autodesk.fr